VERGERS EN POLYCULTURE

Jardiner une forêt

Nous essayons de comprendre comment cultiver en copiant la nature. Nous expérimentons une technique de culture qui imite les étages observables dans les forêts naturelles, pour produire des plantes en association bénéfique, tout en optimisant l'usage de l'espace sur le sol agricole.

On retrouve plusieurs termes pour nommer cette méthode: Le jardin forêt, une forêt comestible, un verger en polyculture...

Mettre en place entre 7 et 9 étages de production permet de diversifier et d'organiser des récoltes étalées au long de l'année, tout en offrant une régénération au sol.

Cultiver en strates oblige à réfléchir à la disposition des plantes en 3D, les imaginant une fois leur croissance totalement établie. Une optimisation entre l'ombre et la lumière permet une diversité dans le choix des espèces, qui peuvent s'entendre.

Cette méthode est positive pour amener un maximum de biodiversité et de résilience, avec une production qui ne nécessite pas d'intrants et une maintenance de taille fine . La maintenance consiste aussi à l'utilisation de ces surplus de ressources naturelles comme le bois, les semences, les boutures, les fourrages, les amendements naturels, la faune sauvage, la biomasse et les vers de terre....


Nous mettons en place des zones de recherche sur cette méthode de production de biomasse et de fourrage, mais aussi spécifiques à la production de fruits et de légumes vivaces.


NOS PARCELLES



NOS RESULTATS

Les vergers en transformation ou les terrains que l'on prépare à devenir des jardins forets donnent une production irrégulière les premières années.Ils se stabilisent sur quelques années, produisent durant plusieurs décennies, peuvent être régénérés par recépage ou laisser le système s'ensauvager et s'auto-réguler.

Nous produisons une multitude de ressources diversifiées qui nous permettent, petit à petit, de devenir autonome en biomasse,fourrages, litière ou BRF... 

On trouve une forte production de semis spontané dans les jardins-forêts; ils offrent une richesse naturelle qui tient une place pleine dans un système de polyculture.