AGRICULTURE

Naturelle et Végétalienne

Cultivant plusieurs parcelles pour notre propre production alimentaire, nous transformons le surplus de nos récoltes pour la distribution directe. Nous n'importons pas de fumure animale extérieure ou autres booster pour nos parcelles agricoles.

Pesticides, insecticides ou autres produits d'origine de chimie synthétique sont bannis depuis les origines du projet. Nous n'utilisons pas non plus de soufre et de cuivre, ni aucune des alternatives autorisées dans les cultures biologiques, comme le recours à la confusion sexuelle des insectes dans les vergers de fruitiers ou les vignes.


La santé de la Terre nous paraît être un tout, dont la santé de chaque partie fait l'équilibre de l'ensemble.


A nos yeux, l'exemple des réseaux invisibles de Funghi est éloquent ; leur influence est vitale à la santé de l'humus et donc de l'humain, mais fragiles et méconnus, l'humain subit son ignorance de plein fouet quand ceux-çi viennent à disparaître, provoquant érosion,éboulement et lessivage.

Notre vision agricole étant très éloignée des standards actuels productivistes, nous souhaitons développer un système économique ne sollicitant pas l'apport de paiements directs.Idem pour les subsides de compensation écologique; le cahier des charges de maintenance s'éloignant trop de nos principes écologiques.

Nous pensons que la survie de l'agriculture en suisse sera locale, à petite échelle, diversifiée, tournée vers la vente directe.
La rentabilité financière de l'agriculture suisse est maintenu artificiellement par le système des subsides.Ils permettent de continuer à produire à perte, en subissant les  fluctuations des prix du marché.


L'agriculture régénérative, les jardins forêts, le maraîchage sauvage et naturelle sont des stratégies que nous expérimentons afin d'éviter l'usage d'eau dans nos cultures.

Nos récoltes sont déterminées uniquement par les conditions climatiques et la fertilité naturelle du sol.